Escapades, Ma p'tite vie au quotidien

La plage du Village Au-Pied-du-Courant

Nous sommes finalement allés au Village Au-Pied-du-Courant en fin de semaine. Je dois l’avouer je suis un peu ambiguë à savoir quoi penser de ce site. Une « plage » à Montréal c’est sûr que c’est bien surtout pour ceux et celles qui n’ont pas de voiture et qui n’ont pas nécessairement beaucoup de temps pour sortir de la ville mais d’un autre côté ça rend le tout un peu « triste » de devoir créez ce genre de lieu pour cette raison. Bien que ce soit une plage, c’est quand même très petit comme site, avec absolument aucun accès direct à l’eau. Mais, il y a malgré tout, une très belle vue sur le fleuve, le pont Jacques-Cartier et la Ronde de l’autre côté. L’accès qui se fait uniquement à pied est quand même, comment dire dangereux?

C’est ouvert les fins de semaines (du jeudi au dimanche, en soirée) et l’entrée est gratuite. Le site se décrit comme suit, et pour ça, ils ont raison: le Village au Pied-du-Courant s’inscrit dans une volonté de revitaliser des sites urbains sous-exploités tout en permettant aux citoyen(ne)s de se les réapproprier. Cependant, qui dit se réapproprier les lieux veut malheureusement dire jeter ses déchets dehors et polluer. Ce qu’on a vu était vraiment désolant. Et décevant. À l’endroit où se trouve les rails, c’est jonché d’une tonne de déchets…

Look kitsch…

Bien que petit, je dois avouer que le site était quand même cute pour ne pas dire kitsch (quétaine!!!), avec plusieurs installations différentes, allant de différents hamacs pour s’asseoir ou se coucher tout comme il y a des petites maisonnettes pour les familles, groupes d’amis ou couples, qui peuvent s’installer à l’ombre pour manger ou boire. Plusieurs tables à pique-nique également, sur des plate-forme en hauteur. Donc, oui on a vraiment des pieds dans le sable mais je ne sais pas si j’y marcherais vraiment nu-pieds. Je n’aime pas vivre dangereusement (hihihi). Ça peut être bien pour ceux qui ne sortent jamais de l’île j’imagine. Mon chum a été beaucoup moins gentil sur les termes utilisés. Il qualifie carrément l’endroit de « bidonville » d’Amérique du Sud. Ouch!

L’Accès au site…

L’emplacement du Village Au-Pied-du-Courant est quand même un peu étrange. D’un côté il y a le boulevard Notre-Dame où les voitures roulent très vite (70km/h et plus), et de l’autre côté il y a de nombreuses rails de chemin de fer et des trains de marchandises. Et de l’autre côté des rails il y a finalement le fleuve. Je n’aime pas trop l’idée de me retrouver tout juste à côté d’un gros boulevard ou les voitures roulent vraiment vite. Surtout lorsqu’on se déplace avec des enfants. Pour s’y rendre, vous pouvez prendre le métro Papineau et longer la rue de Lorimier sous le pont. Ensuite, longer la rive vers l’Est pour atteindre l’entrée principale (autoroute). Je vous conseillerais plutôt de passer dans les rues et d’arriver par la rue Fullum. Plus sécuritaire.

La clientèle et l’ambiance…

Une fois n’est pas assez pour se faire une idée de la clientèle qui fréquente le Village Au-Pied-du-Courant, mais de ce qu’on a pu constater en ce super beau, chaud et ensoleillé dimanche après-midi, il y avait quelques personnes qui semblaient avoir fêté toute la nuit (et même plus…) et qui dormaient un peu partout sur place, quelques groupes d’amis, et des petites familles (il y a des petites structures en bois adaptées pour eux pour jouer). L’ambiance était étonnamment tranquille par un si bel après-midi d’été. Peu de gens, pas de musique sur l’entièreté du site, des gens évachés qui dorment un peu partout… j’avais l’impression de me retrouver dans ma jeunesse, après avoir été dans un rave toute la nuit sans dormir… Je suis persuadée par contre (j’espère) que l’ambiance doit être complètement différente en soirée. Surtout les soirs de feux d’artifices de la Ronde (juste en face).

Le Village Au-Pied-du-Courant…

Bref, est-ce que j’ai l’intention d’y retourner? Non. Est-ce que j’y retournerais si disons, j’habitais dans le quartier, que je n’aurais pas de voiture pour sortir de la ville? Probablement une fois ou deux. Sans plus. Sauf que tant qu’à aller sur une « fausse plage urbaine » je préfèrerais aller à celle du Vieux-Port, même si elle est payante (2$). Au moins, il y a autre chose à faire à proximité. Au moins, j’ai pu cocher une chose sur ma liste de choses à faire cet été: L’été est déjà commencé!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire