Ma p'tite vie au quotidien

Crise d’angoisse aiguë, vous connaissez?

Je vais être honnête, jamais je n’aurais pensé écrire un jour sur le sujet! Genre même pas la semaine dernière. Si j’ai décidé d’écrire là-dessus, c’est parce que si j’avais su tout cela avant, peut-être que j’aurais moins dérapé! Connaissez-vous les crise de panique ou crise d’angoisse aiguë? Moi, je croyais que oui… jusqu’à tout récemment. Et ça m’a frappé de plein fouet, sans avertissements! Honnêtement, je pensais en avoir vécu dans le passé, suite à un stress énorme, mais ce n’est rien à comparer ce que je suis en train de vivre…Et je tiens à préciser que dans mon cas, ça n’a absolument rien à voir avec un traumatisme ou une dépression quelconque. C’est pour cela que je n’ai rien vu venir.

Voici la partie de Wiki qui fitte parfaitement à ma réalité:

La plupart des patients sujets aux attaques de panique (crise d’angoisse aiguë) rapportent souvent une peur de « devenir fou » ou de perdre le contrôle de leurs émotions ou de leur comportement. Ces impressions très pénibles entraînent en général un besoin de fuir le regard des autres en cherchant un endroit isolé où s’enfermer seul jusqu’à ce que le sentiment de malaise disparaisse partiellement ou totalement.

En plus des symptômes physiques (palpitations, étourdissements, etc…) le pire que j’ai vécu est très certainement ceci:

Alors que la déréalisation est une expérience subjective de sentiment d’irréalité ou d’étrangeté du monde extérieur, l’impression de voir derrière une vitre ou d’être en léger état d’ivresse, la dépersonnalisation est l’expérience prolongée ou récurrente d’un sentiment de détachement et d’une impression d’être devenu un observateur extérieur de son propre fonctionnement mental ou de son propre corps (ex. impression de rêver).

Bref, pour faire simple, j’avais l’impression d’être devenue folle. Dans le vrai sens du terme. J’étais assis à mon bureau, mais l’étais-je vraiment? Je parle, mais est-ce que je dis fait du sens ou je parle de choses dont je ne devais pas parler… Est-ce que les gens voient que je suis folle? Tout le monde, dans les corridors (je travaille dans un Cégep) m’observent… me jugent… ou pas? Est-ce que je marche normalement? Est-ce que j’ai quelque chose de sale dans mon visage? Pourquoi tout le monde me regarde!!! Laissez-moi tranquille, ne me parlez pas (non, je n’entendais pas de voix, je n’avais juste pas le goût de parler à personne). Anyway, est-ce que je suis vraiment en train de marcher dans le corridor?  Ou suis-je en pleine discussion avec mon patron? Quand je vais faire pipi, suis-je vraiment aux toilettes? Ou suis-je carrément en train de me faire pipi dessus? Je me lave les mains, ça fait 5 secondes ou 30 minutes? De toute façon, est-ce que je suis vraiment en train de me laver les mains? Suis-je vraiment ici? Ou ailleurs…

ÇA FAIT FUCKING PEUR!!!

Crise d’angoisse aiguë: pourquoi j’en parle?

Au moins, il y a du positif. Je suis allée consulter un médecin en urgence qui a vraiment pris le temps de m’écouter, et en est venue à ce verdict. Récemment, j’ai dû passer un IRM (résonance magnétique) au cerveau suite à plusieurs symptômes que je traîne depuis des mois. Rien à voir avec la crise d’angoisse. Mais tsé, quand tu sais qu’il y a peut-être un « problème » dans ta tête, et que tu as subitement des symptômes qui te donnent l’impression d’être folle, ben tu empires ton cas. Surtout lorsque tu crois être devenue schizophrène…

Pour moi, une crise de panique, ou une crise d’angoisse aiguë, c’était ce que ça dit: tu paniques! Palpitations, hyperventilation, papillons… J’ignorais complètement que ça pouvait être une perte de contact avec la réalité.

J’ai même songé un instant aller carrément à l’hôpital, mais j’avais peur de me faire interner en psychiatrie, c’est peu dire! Lorsque le docteur m’a donné le verdict, je n’en revenais pas! Je ne le croyais pas! Mais en faisant quelques recherches, force est d’admettre que ça fait du sens. Dès ce moment, je me suis mis à feeler beaucoup mieux! Je déteste par-dessus tout prendre des p’tites pilules magiques, mais pour l’instant, le Xanax aide…

Une crise d’angoisse, c’est vraiment un cercle vicieux. Tu as peur d’être folle, mais surtout, peur de rester dans cet état-là pour toujours. Donc tu paniques encore plus, et tu t’éloignes donc un peu plus de la réalité… Honnêtement, je ne connais rien de pire que d’avoir l’impression d’être fou, et d’en être pleinement conscient!!! Surtout lorsque tu ignores justement que, dans le fond, ce n’est pas de la folie, mais bien une crise d’angoisse aiguë que tu es en train de vivre.

Faque je me bourre la face dans les chips sel et vinaigre et le chocolat qui font du bien à ma santé mentale. Fallait bien que je termine avec une niaiserie… pour ne pas dire une « excuse » pourquoi je ne fais plus mon défi (hihihi).

Crise d’angoisse aiguë

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire